Riccold de Monte di Croce

Vient de paraître:

Robecchi, Marco, Riccold de Monte di Croce, ‘Liber peregrinationis’, traduit par Jean le Long d’Ypres, Strasbourg, ELiPhi, coll. TraLittRoÉtudes et textes romans du Moyen Âge (ETRMA), 2020, XII + 448 pages.

Résumé : Le Liber peregrinationis de Riccold de Monte di Croce, écrit en 1300, est une des six œuvres latines traduites par Jean le Long d’Ypres en 1351. Riccold y décrit son pèlerinage en Terre Sainte, ses voyages à travers la Turquie et le Moyen Orient et son long séjour à Bagdad, où il a appris à connaître le mode de vie et les pratiques religieuses des chrétiens considérés comme hérétiques et des Musulmans. Jean le Long place ce récit à l’intérieur d’une collection de textes divers, tous consacrés à l’Orient et formant ainsi un ensemble cohérent et équilibré.

Le présent volume comporte la première édition critique de la traduction du Liber peregrinationis par Jean le Long, accompagnée de l’édition de son antécédent latin. Une analyse codicologique et ecdotique approfondie fournit une description de la tradition manuscrite – sept témoins latins, six français et trois italiens – et des différentes versions du Liber peregrinationis.

L’étude scriptologique, quant à elle, met en relief les caractéristiques diatopiques et diachroniques du moyen français picard du traducteur, en exploitant notamment les apports d’un glossaire méthodologiquement exigeant.

Contenu :

  • Riccold de Monte di Croce (vie, œuvres)
  • Jean le Long d’Ypres (vie, œuvre latine)
  • Manuscrits lat./it./fr.
  • Jean le Long traducteur
  • Étude linguistique (grapho-phonétique, morphologie, syntaxe, lexique)
  • Édition • Glossaire
  • Bibliographie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.