Le voyage de saint Brendan

Parmi les récits de voyage fictifs composés au Moyen Âge, la Navigation de saint Brendan occupe une place remarquable, tant du point de vue de sa grande diffusion que de son influence sur la littérature médiévale en générale et sur celle du voyage en particulier.

Une édition critique, prenant en compte l’ensemble de la traduction manuscrite latine, vient de paraître, accompagnée d’une traduction en italien, rendant ainsi ce texte plus facilement accessible.

Navigation sancti Brendani. Alla scoperta dei segreti meravigliosi del mondo, edizione critica a cura di Giovanni Orlandi e Rossana E. Guglielmitti, introduzione di R. E. Guglielmitti, traduzione italiana e commento di Giovanni Orlandi, Florence, SISMEL, coll. “Per Verba. Testi mediolatini con traduzione” 30, 2014.

Giovanni Orlandi († 2007) avait déjà publié ce récit en 1968, mais en qualifiant cette édition de “provisoire”1 . Cette nouvelle édition est fondée sur les recherches qu’il n’a cessé de mener sur ce texte, sur la base d’une tradition manuscrite complétée, permettant une édition critique plus fiable.

Elle remplace également l’autre édition latine disponible, qui ne prenait en compte qu’une partie des manuscrits : Navigatio Sancti Brendani Abbatis from Early Latin manuscripts, edited with introduction and notes by Carl Selmer, Notre Dame, University of Notre Dame Press, coll. “Publications in Mediaeval Studies” 16, 1959.

  1. Navigatio sancti Brendani, éd. Giovanni Orlandi, Milan, Varese, coll. “Testi e documenti per lo studio dell’antichità” 38, 1968, t. 1 : Introduzione, t. 2 : Edizione provvisoria del solo testo latino []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.