Frontières du Maghreb

Un atelier doctoral aura lieu à l’Université de Bordeaux du 12 au 14 décembre 2016, sur le thème : Les frontières maritimes et terrestres du Maghreb (Antiquité, Moyen Âge), coordonné par Jean-Charles Ducène et Stéphanie Guédon.

Voici la présentation:

L’atelier doctoral s’inscrit dans le cadre du Programme Hubert Curien Maghreb – « DÉSERT : la frontière méridionale du Maghreb à l’époque antique et médiévale, espace de confins et territoires d’échanges ». Cette rencontre souhaite fournir un lieu de réflexion et d’échanges privilégiés sur un terrain d’étude commun. Elle propose, à travers une approche diachronique, une ouverture méthodologique et scientifique permettant à de jeunes chercheurs de dépasser la césure traditionnelle entre les champs historiques de l’Antiquité et du Moyen Âge. Celle-ci conduit à la spécialisation souvent imposée de leurs travaux, particulièrement sur cette région d’étude, du fait de la variété des sources invoquées.

L’atelier doctoral invite à réfléchir sur la notion, très mouvante, de frontière, dans un effort constant de contextualisation historique. L’ensemble géographique et historique dessiné par le Maghreb se prête particulièrement à la confrontation de contextes variés. Touchant à la fois le milieu maritime et le domaine désertique, ils contribuent chacun, à travers les risques que leur sont traditionnellement imputés, à conférer à la notion de frontière une dimension particulière. La prise en compte de la longue durée vise alors à souligner l’héritage de chaque période dans les évolutions historiques régionales distinguées.

La formation proposée dans le cadre de cet atelier doctoral est ouverte aux doctorants en philologie, en archéologie ainsi qu’en histoire ancienne et médiévale. Elle combine l’étude d’une documentation écrite très riche et de nature variée (sources épigraphiques, littéraires ou encore juridiques pour la période antique, géographes, chroniqueurs et vies de saints musulmans pour l’époque médiévale), dans laquelle il faut inclure les témoignages cartographiques, avec l’apport des sources archéologiques et des données liées à la culture matérielle. Il s’agira aussi, à travers les différents travaux qui seront proposés, de s’interroger sur la perception des frontières en fonction des points de vue d’origine invoqués, selon qu’ils soient notamment oriental, égyptien ou maghrébin pour la période médiévale. La participation à l’atelier doctoral donne également la possibilité d’assister, à titre d’auditeur, au colloque international consacré à « La frontière méridionale du Maghreb et ses formes : essai de définitions (Antiquité-Moyen Âge) », qui aura lieu les 15 et 16 décembre 2016, à l’Université Bordeaux Montaigne.

Les inscriptions sont à faire avant le 20 juillet 2016.

Toutes les informations pratiques sont disponibles sur le site de la Casa de Velazquez.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.