Itinérances maritimes en Méditerranée

Appel à communications pour le colloque :

Itinérances maritimes en Méditerranée (du Moyen Âge à la première modernité) – Colloque international BABEL/CLARE

Date : 12-13 octobre 2017
Lieu : Université de Toulon, Musée de la marine (Toulon), MUCEM (Marseille)
Organisation :
Sandra Gorgievski (BABEL/Toulon)
Ines Kirschleger (BABEL/Toulon)
Françoise Poulet (CLARE/Bordeaux)

Argumentaire :

Ce projet fait suite au colloque « Itinérances spirituelles : écriture et mise en récit du voyage intérieur (XVe-XVIIIe s.) » qui s’est tenu à Bordeaux du 26 au 28 novembre 2014, en partenariat avec le laboratoire CLARE (Université Bordeaux Montaigne).

Ce second volet prévu à Toulon se donne pour objectif d’affiner le concept d’« itinérances » défini lors des premières rencontres, en l’appliquant de manière privilégiée à l’espace maritime de la Méditerranée dans toute son étendue et toutes ses cultures.

L’objet du colloque sera de rendre compte des modalités et des enjeux des circulations et des déplacements de personnes (départs, traversées, escales) autour des ports du bassin méditerranéen, dans leur dimension historique comme imaginaire. Les communications pourront s’appuyer sur un corpus varié de textes (récits de voyage, témoignages, documents d’archive, traités…) et de langues (latin, arabe, hébreu, français, italien, espagnol, anglais…).

Ce colloque souhaiterait se situer au carrefour de différentes disciplines : la littérature, l’histoire des langues, l’histoire des idées, l’histoire politique, l’archéologie portuaire, l’histoire des arts.

Pistes de travail: on s’intéressera aux récits ou textes rendant compte des réseaux de circulation de personnes, de la construction d’un espace à la fois réel et mental du bassin méditerranéen.

– mobilité de personnes forcée et subie: récits d’exil politique et religieux (Andalous, convers et Morisques d’Espagne, galériens protestants, minorités religieuses (chrétiens, musulmans, juifs) réfugiées en d’autres territoire confessionnels, hérétiques (cathares…), citoyens bannis, esclaves, piraterie et captifs)…

– de l’errance (sans destination précise) à l’itinéraire planifié : stratégies d’implantation d’une diaspora (juifs séfarades en Méditerranée), mobilité organisée dans un but commercial, politique, diplomatique, religieux (« gouverner la mer »): archives, traités, comptes d’armateurs, marchands des républiques maritimes, droit maritime, récits de voyages diplomatiques, pèlerinages, échanges commerciaux, déplacements militaires, croisades, piraterie

– transferts culturels issus de ces itinérances, textes rendant compte des conséquences linguistiques, métissage des langues, traduction et circulation de textes, situation de polyglossie, mémoire des migrations comme vecteur d’échanges culturels

– symbolique de la mer dans les représentations de l’itinérance maritime (iconographie, construction mentales, textes se rapportant à des naufrages, nef des fous, relation de voyage réel ou fantasmé, roman, poésie et sacré, hagiographie)

Date limite de réception des propositions de communication: 1er mars 2017

Merci de bien  vouloir nous faire parvenir votre titre, un résumé (300 max.) en français et quelques lignes de présentation.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.