Odorico da Pordenone

Une édition critique du récit de voyage d’Odoric de Pordenone vient de paraître :

Odorico da Pordenone, Relatio de mirabilibus orientalius Tatarorum, éd. Annalia Marchisio, Florence, Edizioni del Galluzzo, 2016 (coll. Edizione nazionale dei testi mediolatini d’Italia, 41).

Ce récit, pourtant bien connu de tous ceux qui s’intéressent aux voyages au Moyen Âge, n’était jusque-là pas disponible en édition critique et il était malaisé de s’y retrouver entre les différentes versions, dont peu étaient d’ailleurs éditées correctement.

Il est vrai qu’il existe un grand nombre de manuscrits de ce récit, répartis en plusieurs versions et rédactions latines, mais aussi dans des traductions vernaculaires (toscan, vénitien, français, allemand, castillan et gaëlique).

Ce volume s’occupe uniquement des versions latines, qui sont au nombre de neuf. Après avoir décrit les manuscrits latins, l’éditrice retrace la tradition manuscrite de ce texte, en identifiant les différentes rédactions et en les articulant les unes aux autres.

Suit alors l’édition critique des différentes versions, pourvue d’un apparat critique très complet.

Il ne s’agit pas seulement d’une nouvelle édition d’un texte bien connu, mais de la première vraie édition critique de ce récit. Les chercheurs disposent enfin d’un texte sûr, fiable et lisible pour l’un des récits de voyage les plus populaires à la fin du Moyen Âge. L’éditrice doit être félicitée pour le grand effort que ce travail a dû représenter et pour l’avoir mené à terme, alors que les tentatives faites par le passé n’ont jamais abouti.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.