Archives de catégorie : Colloques, journées d’étude

Entre réel et imaginaire : les animaux

Entre réel et imaginaire : les animaux dans l’histoire, l’art et la littérature à l’époque bourguignonne (XIVe-XVIe siècles)

Enghien, Château Empain, 24-27 septembre 2020
Centre européen d’Études bourguignonnes (XIVe-XVIe s.)

En partenariat avec
– Fondation d’Arenberg
– Cercle royal archéologique d’Enghien
– Ville d’Enghien
– Hannonia – Centre d’information et de contact des cercles d’histoire, d’archéologie et de folklore du Hainaut

Avec le soutien de la Fondation pour la protection du patrimoine culturel, historique et artisanal (Lausanne).

Programme :

Jeudi 24 septembre

(8h00 : Comité exécutif)

Dès 9h00        Accueil des participants

09h30             Mot de bienvenue par les autorités de la ville

Réponse au nom du CEÉB par S.A.S le Duc Léopold d’Arenberg, Président du Centre

Communications (10h00-12h30)

Henri Simonneau (Toulouse), L’utilisation de la figure animale dans la propagande bourguignonne (XIVe-XVIe siècles)
Pause

Victorien Leman (Amiens), Maîtriser la Création : animaux et discours politique dans les résidences des ducs de Bourgogne à la fin du Moyen Âge
François Duceppe-Lamarre (Arras), Ordonner le monde animal dans l’histoire bourguignonne. Exemple de cohabitation avec le sauvage dans la résidence ducale d’Hesdin sous Philippe le Hardi (1384-1404)
Pause-déjeuner – reprise à 14h00

Communications (14h00-17h30)

Paul Delsalle (Besançon), Le cheval, un acteur de l’économie du comté de Bourgogne et de la cité impériale de Besançon à l’époque de Charles Quint (1500-1558)
Claire Sicard (Tours), Figures équines dans Le Secret d’Amours de Michel d’Amboise (1542) et Le Tuteur d’Amour de Gilles d’Aurigny (1546)
Pause

Amandine Jelen (Tours), Le cheval, les chevaux et les hommes des livres équestres en Europe au XVIe siècle
Pierre-Henry Bas (Paris / Lille), Le cheval et l’animal dans les livres de combat (xive-xvie siècles) : entre réel et imaginaire
17h30-19h30  Réception offerte par S.A.S. le Duc d’Arenberg (sous réserve)
(Repas libre)

Vendredi 25 septembre

Communications (09h30-12h00)

Alain Marchandisse (Liège) et Bertrand Schnerb (Lille), Belle et ses amis. Le lévrier à la cour de Bourgogne sous Philippe le Bon
Julien Sohier (Bruxelles), L’histoire des chiens en milieu urbain entre le XIIIe et le XVIe siècle dans nos régions
Pause

Youssef Ngadi (Oujda), Les animaux dans le récit de voyage de Bertrandon de La Broquière
Alain Servantie (Bruxelles), La découverte des animaux d’Amérique

Pause-déjeuner – reprise à 14h00

Communications (14h00-17h00)

Anne Dubois (Louvain-la-Neuve), Du suppôt de Satan à gardien du foyer domestique : l’iconographie du chat dans les Pays-Bas bourguignons
Valérie Toureille (Cergy-Pontoise), Batailles dérisoires. Les duels entre chevaliers et escargots dans les marginalia à la fin du Moyen Âge (XIVe-XVe siècles)
Pause

Danielle Quéruel (Reims), De la table à la scène : les oiseaux dans les entremets bourguignons
Maria Colombo (Paris / Milan), Animaux réels, animaux imaginaires dans le Dialogue des créatures (fin xve siècle) : nomenclature et iconographie

17h00-18h30  Présentation du Pavillon des sept étoiles et visite du parc d’Enghien, par Jean-Louis Vanden Eynde (Faculté d’architecture – Université catholique de Louvain)

20h00             Repas officiel du CEÉB

Samedi 26 septembre

Communications (09h00-12h30)

Jean-Christophe Blanchard (Nancy), Réalité animale et fantasmes princiers. L’exemple de la cour ducale lorraine (1473-1559)
Gabriel Redon (Paris), La présence de l’aigle impériale dans les sources littéraires italiennes du xive siècle
Pause

Dominique Delgrange (Paris), Le lion et le griffon. Le décor de la barrière construite devant le Palais Rihour, siège de la Gouvernance à Lille (1525)

Assemblée générale du CEÉB
Pause-déjeuner – reprise à 14h00

Communications (14h00-17h00)

Audrey Ségard (Lille), Quand les prisonniers invitent les animaux à venir leur tenir compagnie. Les graffiti animaliers sur les murs des prisons de la fin du Moyen Âge (XIVe-XVIe siècles)
Pierre Couhault (Paris), La poésie animalière de Nicaise Ladam (Grenade), héraut de Charles Quint
Pause

Christophe Bosteels (Enghien), Les thèmes animaliers dans les tapisseries d’Enghien au XVIe siècle
Louis-Donat Casterman (Tournai), Le dragon d’Adrien de Croÿ. Ou comment un attribut iconographique renvoie subtilement, sur des tapisseries aux armes, à une victoire militaire (1532)

17h30  Visite de la Fondation d’Arenberg et présentation de documents anciens (sous réserve)
(Repas libre)

Dimanche 27 septembre

09h30 Visites à Enghien (Fondation d’Arenberg + Maison Jonathas ; chapelle castrale ; église Saint-Nicolas / retable…)
12h00             Départ pour Lessines
12h30-14h00  Déjeuner à l’Hôpital Notre-Dame à la Rose
14h00             Visite de l’Hôpital

Secrétariat général
Université de Liège
Département des Sciences Historiques / Transitions. Unité de recherches sur le Moyen Âge & la première Modernité
Quai Roosevelt, 1B, B-4000 Liège

L’exil au Moyen Âge

Un colloque, sur un type de déplacement qui, bien que forcé, constitue tout de même un voyage:

L’Exil au Moyen Âge, entre tourment et plénitude / Exile in the Middle Ages: from Torment to Plenitude

Angers, LÉMIC / Faculté des humanités-CIRPaLL
7 et 8 novembre 2019

Exil au Moyen Âge

Présentation:

Ce colloque a pour objectif de définir les divers aspects du concept de l’exil au Moyen Âge à travers les prismes du droit, de l’histoire, de la littérature, et de la linguistique.

Depuis la nuit des temps, l’expérience de l’exil a ponctué l’histoire humaine, qu’elle soit une expulsion forcée ou un isolement volontaire.

L’exil, une notion d’expulsion et d’errance
Si l’exil s’inscrit dans la dialectique de l’éloignement du pays natal, les chemins menant à la condition d’exilé sont pourtant divers et variés. Le mot exil doit en effet son origine à l’étymon latin exul, exsul « une personne bannie, proscrite de sa patrie ». Le préfixe ex qui signifie “hors de », souligne l’exclusion d’un point de départ. Dans cette perspective, exul évoque à la fois la notion d’expulsion et celle d’errance.
Durant l’Antiquité, l’exil est devenu en droit romain le terme juridique approprié pour désigner le bannissement punitif. L’exercice du pouvoir reposait ainsi sur l’exécution d’une sentence légitime, une peine jugée « bien méritée » pour avoir enfreint la loi. Bien qu’une telle sentence épargnait la vie du coupable, la disgrâce de l’exil était vivement ressentie et souvent jugée pire que la peine capitale.

L’exil au moyen âge : châtiment ou liberté utopique ?
Si l’exil dans l’Antiquité revêtait maintes formes et fut souvent au cœur de la condition humaine, cela restait-il encore vrai à l’époque médiévale ? Comment l’homme du Moyen Âge concevait-il la notion d’exil ? Dans le système juridique, le concept de l’exil avait-il évolué de manière significative depuis l’Antiquité ? Était-il encore considéré comme le pire châtiment qu’on puisse infliger à un être humain ? Dans la sphère religieuse, l’expérience de l’exil était-elle synonyme d’un simple déplacement contraint et forcé, ou d’un éloignement intentionnel ? De quelle manière la littérature médiévale a-t-elle su explorer la condition de l’exil ?
Pour celui qui vivait en dehors des limites de la communauté, l’exil était-il une métaphore d’un asservissement psychologique ? Ou, au contraire, représentait-il un havre de paix où l’écrivain exilé pouvait pleinement se réaliser ? Est-il possible de penser l’exil comme étant la condition absolue de la liberté, ou tout du moins d’une liberté utopique, pour l’homme déraciné ?

Continuer la lecture

L’orient médiéval

Journée d’étude :

L’Orient médiéval – Identités et fantasmes sur cartes


Lundi 7 octobre 2019

09h15 : Mot d’ouverture de la journée d’étude.
09h30 – 10h15 L’Europe et les géographes arabes du Moyen Âge : de la curiosité ethnique au regard politique – Jean-Charles DUCENE, Directeur d’études, Section des Sciences Historiques et Philologiques- UMR 7192 École pratique des hautes études (EPHE)

10h15 – 11h00 Penser, représenter et parcourir l’espace à Dunhuang, Alexis LYCAS, Maître de conférences, Section des Sciences Historiques et Philologiques – UMR 8155 École pratique des hautes études (EPHE)

11h00 – 11h30 : Pause-café.

11h30 – 12h00 De l’Orient assimilé à l’Orient effacé, trois figures de l’Orient dans la littérature moyen anglaise,Fanny MOGHADDASSI, Maître de conférences, Département d’études anglaises et nordaméricaines – EA 2325 Faculté des Langues – Université de Strasbourg

12h00 – 12h30 L’île du bout du monde dans Les Séances illustrées (Maqāmāt), Aya SAKKAL, Maître de conférences, Département d’études arabes – EA 1340 Faculté des Langues – Université de Strasbourg

12h30 – 14h30 : Pause déjeuner.

14h30 – 15h00 Byzantins, Sarrasins et Latins : représentation de Soi et représentation de l’Autre dans l’Ekphrasis des Lieux Saints de Jean Phocas, Thomas TRONET, Mastérant, Institut des Mondes musulmans Université de Strasbourg

15h00 – 15h30 Les îles de la mer d’Oman dans Perle des Merveilles et Joyau des Raretés : Réalités et fantasmes, Mehdy FATNASSI, Doctorant à l’ED 520 – EA 1340 Université de Strasbourg

15h30 – 16h00 : Pause-café.

16h00 – 16h30 Doublement Autre : Les Amazones dans l’imaginaire littéraire médiéval persan,  Inkar KURAMAYEVA, Doctorante à l’ED 520 – EA 4363 Université Haute Alsace

16h30 – 17h00 Toponymes et données géographiques dans le Livre des Légendes samaritain (Asfår Asāṭīr) : présentation d’exemples, Christophe BONNARD, Docteur en Sciences religieuses
Université de Strasbourg

17h00 – 17h30 Figures du Bédouin : l’habitant de la péninsule arabique au Moyen Âge, entre confusion et assimilation, Karim AKKARI, Docteur en Études méditerranéennes et orientales Université de Strasbourg

17h30 : Clôture de la journée.

Frati mendicanti in itinere

Colloque:

Frati mendicanti in itinere (secc. XIII-XIV)

Assise/Magione, 17-19 ottobre 2019

Programme :

GIOVEDÌ 17 OTTOBRE – ASSISI, PALAZZO BERNABEI (VIA S. FRANCESCO, 19)
Ore 15.00 – Saluti inaugurali
Ore 15.30 –

– DUCCIO BALESTRACCI (Università di Siena), Tipologie di “fratres in itinere”: studenti, predicatori, questuanti, pellegrini, vagantes
– MARIA PIA ALBERZONI (Università Cattolica del S. Cuore), Il viaggio non codificato
– PIETRO SILANOS (Università Cattolica del S. Cuore), Frati al servizio della Sede apostolica: nunzi, legati, ambasciatori
Discussione BALESTRACCI – ALBERZONI – SILANOS Continuer la lecture

La cartographie à grande échelle

Colloque:

La cartographie à grande échelle en Europe au Moyen Âge et à la Renaissance:

formes, acteurs, pratiques

Paris/Orléans, 15-16 octobre 2019.

Argumentaire:

La confection de plans ou de cartes à grande échelle est repérable en Europe dès le haut Moyen Âge, avec par exemple le plan de Saint-Gall (IXe siècle), et devient plus manifeste après l’an Mil, avec les plans de Jérusalem au temps des pèlerinages et des croisades, les représentations figurées qui commencent à documenter graphiquement les biens monastiques (plan des possessions de l’abbaye de Marmoutier, XIIe siècle), ou encore les plans de villes italiennes (attestés pour Rome par exemple dès le XIIe siècle). Par la suite, de nombreuses cartes d’une grande variété formelle et technique sont dressées pour représenter des espaces et des territoires de taille variable, pour différents types de commanditaires et d’objectifs. Leur nombre croît considérablement au XVe et au XVIe siècle, quand elles deviennent un instrument courant de résolution de conflits ou d’administration urbaine. Si leur émergence se produit en parallèle à la cartographie à plus petite échelle des mappemondes et des cartes marines, elles présentent des caractéristiques, des techniques et des contextes propres, qui permettent de les distinguer comme un genre documentaire à part entière. Continuer la lecture

Brandan in European perspective

Colloque sur saint Brandan, 5-6 septembre 2019, Flensburg:

Brandan in europäischer Perspektive. Wandel textueller und bildlicher
Repräsentationen eines Heiligen im Kontext / Brandan in European
perspective. Changing textual and pictorial representations of a saint”

Donnerstag / Thursday, 5. September 2019

ab / from 14.15 Uhr Individuelle Anreise / Arrival, Tagungsbüro / Conference Office Europa-Universität-Flensburg
15.00–15.30 Uhr Begrüßung und Einführung / Welcoming address and introduction
Grußwort des Präsidenten der Europa-Universität Flensburg / Grand opening from the president of the Europa-Universität Flensburg, Prof. Dr. Werner Reinhart
Begrüßung und Einführung durch die Organisatoren / Welcoming address and introduction by the conference organizers

15.30–19.00 Uhr Sektion I / section I: Motivgeschichtliche und narratologische Aspekte / Aspects of motif history and narratology
Jörn Bockmann (Moderation) Continuer la lecture

L’expérience de la mobilité

Colloque :

L’Expérience de la mobilité de l’antiquité à nos jours – II Situations de l’entre-deux /

 The Experience of Mobility Across Time – II In-Between Situations

Jeudi 20 juin/ Thursday, June 20

Université Paris II-Panthéon-Assas, Salle des conseils, Aile Soufflot, 2e étage, 12 place du Panthéon, 75005 Paris.

16h00-16h30  Présidente de séance / Chair : Nancy L. Green (EHESS)

16h00  Claudia Moatti (Paris 8, USC, ICM) et Emmanuelle Chevreau (Paris 2), Introduction

16h30-18h30 : Conférences inaugurales Continuer la lecture

L’itinérance de la cour

Colloque, 4-5 avril, Paris :

L’itinérance de la cour de France (Moyen Âge – XIXe siècle)

Argumentaire :

L’itinérance curiale est un sujet peu étudié en France, contrairement à ce qui s’observe dans d’autres pays européens où ce phénomène a bénéficié d’un intérêt marqué de la part de la recherche. L’historiographie française s’est surtout intéressée aux lieux fréquentés par la cour et aux séjours qui s’y déroulèrent : le réseau palatial carolingien, les palais parisiens, les châteaux situés dans les environs de la capitale et dans la vallée de la Loire ainsi que Versailles qui devient résidence principale à partir de 1682. Moins étudiées ont été l’évolution des voyages curiaux et les implications pratiques de l’itinérance sur la gouvernance royale et la vie curiale.
Ce colloque vise à approfondir l’examen de l’itinérance curiale afin de mieux comprendre les différentes étapes de son évolution, le caractère des déplacements et leur impact sur l’entourage royal ainsi que la société dans son ensemble, sur le temps long et dans une perspective comparatiste.

Programme :

JEUDI 4 AVRIL 2019
09h00 Accueil
09h30 Caroline zum Kolk, Institut d’études avancées de Paris, Cour-de-France.fr : Introduction

SESSION 1 • Les enjeux de l’itinérance antique et médiévale
Présidence : Pierre Monnet

09h45 Sylvain Destephen, Université Paris Nanterre :  L’économie des voyages de la cour impériale d’Hadrien à Justinien Continuer la lecture

To Jerusalem and beyond

To Jerusalem and Beyond
New Directions in the Study of Latin Travel Literature ca. 1250 – 1500

International Workshop
4 et 5 Avril 2019
University of Innsbruck

Argumentaire :

With the expansion of trading routes, pilgrimage, and missionary endeavours in the 13th century, Latin travel literature emerged as a distinctive literary genre like never before. The texts within this genre contributed to increasing geographical and ethnographical knowledge about the East, to the evolution of vernacular literature, and to the development of an ever more empirical world view, which ultimately feeds into early Humanism and the Italian Renaissance (e.g. Petrarch). However, despite the signicance of these texts, they have not yet received the scholarly attention they deserve. Many are still awaiting modern critical editions and commentaries and are rarely studied in their own right as literary texts. This neglect appears all the more regretful owing to the fact that so many of these writers were leading theologians and thinkers of their time. With many of these individuals coming out the Dominican and Franciscan Orders, who extolled high learning, these travellers were scholars in their own right and contributed a vast amount to the development of Latin literary forms, styles and strategies during this period. By taking late Medieval Latin travel literature as a discrete literary genre and analysing the ways in which the travellers and pilgrims formulated their travel experiences in text we can learn much about the medieval world view.

Continuer la lecture

Représentation de l’espace et de l’altérité

Journée d’études, 7 décembre 2018, à l’Université de Louvain (Salle du Conseil de l’Institut supérieur de philosophie Place du Cardinal Mercier, 14, Louvain-la-Neuve) :

Représentation de l’espace & de l’altérité

Perspectives historiques et interdisciplinaires

Présentation :

Des mappaemundi à « Google Maps » les supports pour représenter graphiquement le monde tiennent un rôle essentiel dans la façon dont les cultures humaines pensent et décrivent l’espace, surtout l’espace qui reste au dehors de l’expérience quotidienne.

Conçue à l’intérieur du cadre de l’ « Année Louvainternational » et du cycle d’activités du Centre d’Études sur le Moyen Âge et la Renaissance (CEMR – INCAL)  consacré aux représentations historiques de l’espace, cette matinée d’études porte sur les différentes stratégies de représentations du monde qui se sont succédé et qui ont cohabité dans les cultures du Moyen Age et de la Renaissance, en Europe et dans le Proche Orient.

À travers les communications de quatre spécialistes internationalement connus, cette matinée d’études vise à explorer comment, dans les cultures du passé, en Europe et ailleurs, les cartes géographiques fonctionnaient comme une interface de plusieurs traditions culturelles (récits de voyage, savoirs encyclopédiques) et linguistiques, et témoignaient de différentes modalités de représentation de soi et de l’autre. S’adressant à un auditoire de non- spécialistes, les orateurs approcheront ces questions complexes à travers des exemples concrets de recherche sur les cartes médiévales, en insistant tout particulièrement sur l’importance et la pertinence d’une démarche comparative entre l’histoire, la géographie, l’histoire des sciences et la littérature.

Programme :

9h30

Accueil des participants

9h40

Chet Van Duzer (Stanford University) : New uses for early maps: cartography revisited

Thibaut Maus de Rolley (University College of London) : Rukhs! Islands and flying monsters, from Marco Polo to Peter van den Keere

Modératrice : Antonella Sciancalepore (UCLouvain)

11h

Pause café

11h15

Marianne O’Doherty (University of Southampton) : Maps in manuscript context: A Jerusalem map in a Holy Land miscellany of the fifteenth century

Jean-Charles Ducène (Ecole pratique des Hautes Etudes) : Les cartes du Sahara chez al-Idrîsî

Modérateur : Maxime Kamin (Université Grenoble Alpes)

12h35

Fin des travaux

Lieux réels, lieux rêvés

Lieux Réels, lieux rêvés à la Renaissance

Séminaire Chorea 2018-2019.

Présentation

Destiné aux jeunes chercheurs (étudiants de Master, doctorants et jeunes docteurs) qui ont pour champ d’investigation la Renaissance entendue au sens large, le séminaire Chorea de l’association Cornucopia reprend à la rentrée 2018 dans un nouveau format. Dans un esprit humaniste de dialogue et d’expérimentation, ce séminaire a pour but de répondre aux attentes et interrogations des jeunes chercheurs et chercheuses.

Dans un souci d’ouverture disciplinaire et géographique ancien, dont témoignent plusieurs séminaires précédents et numéros du Verger consacrés aux « marges », à « l’Orient », à « l’exotisme » ou aux « temps et espaces du voyage », Cornucopia propose pour la réouverture de son séminaire Chorea en 2018-2019 de poursuivre l’exploration des « ailleurs » au sens large à travers le lien entre les lieux réels et les lieux rêvés à la Renaissance. Continuer la lecture

Locus 2018-2019

Le séminaire Locus reprend pour l’année 2018-2019.

Séminaire organisé par Emmanuelle Vagnon, Geneviève Bührer-Thierry et Christopher Fletcher

LAMOP-Université Paris1, Séances salle Perroy, le vendredi de 10h-13h.

Sorbonne, entrée 14 rue Cujas, galerie Jean-Baptiste Dumas, escalier R, 2e étage.

Argumentaire

Amorcé  début  2017,  « Locus »  est  un  séminaire  transversal,  réunissant  des  historiens, membres du LAMOP ou extérieurs à celui-ci, autour de la question de la spatialité dans les sources et les méthodes des médiévistes. Il s’agit d’explorer la diversité des pratiques et des représentations  de  l’espace au  Moyen  Âge  en  tentant  de  se  démarquer  d’une  approche classique qui réduit l’espace à un cadre géographique donné et objectif, préalable à l’histoire. L’espace, ce sont des pratiques, des représentations, des noms de lieux, des lexiques, des images, variables selon les contextes ; la question du « lieu », à la fois plus restreinte et plus souple que celle « d’espace », explore également la manière de nommer, de recenser, de comprendre cet espace médiéval. Ainsi la question des lieux s’inscrit-elle dans le champ des études de toponymie, d’histoire de la cartographie ou de reconstitutions géographiques, mais concerne aussi, plus largement, la plupart des recherches des médiévistes dès lors qu’ils s’intéressent aux lieux et à la dimension spatiale des phénomènes historiques. Le « locus » pourrait devenir ainsi un « lieu commun », un carrefour permettant aux historiens de croiser et confronter leurs recherches et leurs méthodes. Continuer la lecture

Multa magna et mirabilia

Après Marco Polo, c’est Odoric de Pordenone qui reçoit les honneurs d’un colloque, qui aura lieu le 29 octobre à  Udine :

Multa magna et mirabilia : Odorico da Pordenone e altri viaggiatori in Cina

Argumentaire :

Il convegno internazionale Multa magna et mirabilia. Odorico da Pordenone e altri viaggiatori in Cina mira a indagare il tema dei contatti tra l’Italia nordorientale e la Cina in età medievale, moderna e contemporanea, soffermandosi su alcune figure che svolsero un ruolo centrale negli scambi culturali tra Europa ed Estremo Oriente: Marco Polo (Venezia 1254-1324), Basilio Brollo (Gemona 1648 – Xi’an, Shanxi, 1704), Celso Costantini (Castions di Zoppola, Udine, 1876 – Roma 1958). Uno dei cardini del simposio sarà l’esperienza del Frate minore Odorico da Pordenone (Pordenone, 1260 ca. – Udine, 1331), che, partito per l’Oriente nel 1318, soggiornò tre anni presso la corte del Gran Khan a Dadu (l’odierna Pechino) e, nel 1330, raccolse i suoi ricordi in un importante resoconto. Al fine di stimolare un proficuo dialogo multidisciplinare e interculturale,
l’iniziativa vedrà la partecipazione di ricercatori di diversa formazione e provenienza, tra cui un cospicuo gruppo di studiosi cinesi delle università di Pechino e Nankai.

Programme :

10 h : Saluti istituzionali
Alberto Felice De Toni, Magnifico Rettore
Andrea Zannini, Direttore del Dipartimento di Studi Umanistici e del Patrimonio Culturale

Introduzione : Andrea Tilatti, Università di Udine

Celso Costantini, primo delegato apostolico in Cina: Elisa Giunipero, Università Cattolica del Sacro Cuore

L’esperienza di Padre Basilio Brollo da Gemona in Cina : Simonetta Polmonari, Ministero dell’Istruzione dell’Università e della Ricerca

Documenti poliani con inserti in volgare : Vittorio Formentin, Università di Udine

14h30 :
Introduction : prof. Rong Xinjiang, Università di Pechino

Two Chinese toponyms mentioned in Odoric of Pordenone’s travel account : Dang Baohai, Università di Pechino

Odorico da Pordenone and the Great Qaan’s court rituals : Ma Xiaolin, Università di Nankai

The representation of Otherness in Odoric of Pordenone’s travel account : Alvise Andreose, Università eCampus

Chinese Studies on Odorico da Pordenone : Qiu Zhirong, Università di Pechino