Archives mensuelles : janvier 2015

L’écriture du voyage en péninsule ibérique

Une journée d’étude va se tenir les 16 et 17 février prochains à Bordeaux, intitulée :

L’écriture du voyage en péninsule ibérique (XIIe-XVe siècles) :

carrefour des formes littéraires et des imaginaires

Elle est organisée par Julia Roumier (AMERIBER) et Yann Dejugnat (AUSONIUS), de l’Université Bordeaux-Montaigne.

Voici le programme et les informations pratiques :

PROGRAMME-JOURNEE-ECRITURE_Page_1 PROGRAMME-JOURNEE-ECRITURE_Page_2

 

Du nouveau sur Burchard de Mont Sion

Burchard de Mont Sion, un dominicain allemand, est l’auteur d’une description de la Terre sainte composée à la fin du XIIIe siècle, qui outre son caractère exhaustif, est notamment connue pour son mode de description géographique original et novateur. Ce texte a rencontré un important succès au Moyen Âge, comme en témoignent le grand nombre de manuscrits subsistants (plus d’une centaine) et d’impressions précoces, ainsi que de nombreuses citations et utilisations dans des oeuvres postérieures. Mais peu de choses sont connues avec certitude sur cet auteur.

Par ailleurs, la seule édition dont on dispose est celle, relativement ancienne, de J.C.M. Laurent, Peregrinatores Medii Aevi quatuor, Leipzig, 1864, rééd. 1873, qui ne repose que sur un petit nombre de manuscrits.

Jonathan Rubin vient de publier un article présentant un manuscrit du texte de Burchard contenant des éléments qui ne se rencontrent pas dans les autres manuscrits, et par conséquent ignorés de l’édition de Laurent.

Cet article, « Burchard of Mount Sion’s Descriptio Terrae Sanctae: a newly discovered extended version », a été publié dans la revue Crusades, t. 13, 2014, p.173-190.

Les principaux éléments nouveaux apportés par ce manuscrit (Londres, British Library, Add. 18929) sont les suivants:

– une version plus détaillée du voyage de Burchard en Egypte.

– une description de l’Egypte, qui suit le récit du voyage.

– une partie que l’auteur de l’article nomme « continuation », totalement inédite, qui contient encore des éléments relatifs au voyage en Egypte de Burchard, ainsi que le récit de son voyage retour, en passant par la Sicile, Naples, Rome et Bologne, avant de retourner en Arménie puis à Chypre.

Outre l’intérêt de ces éléments inédits quant à leur contenu et leur rôle dans l’économie du texte, ils permettent également de mieux connaître l’auteur et les circonstances de ses voyages en Orient.

En annexe, J. Rubin édite le texte du voyage en Egypte et celui de la « continuation » selon ce manuscrit de Londres.

Il est à souhaiter que cet article suscite de nouveau l’intérêt pour le texte de Burchard, afin que l’ensemble des manuscrits qui le contiennent soient examinés (il n’est pas exclu que d’autres contiennent également ces éléments supplémentaires) et afin, surtout, d’aboutir à une nouvelle édition critique de ce texte, qui le rétablisse dans son extension la plus complète.

Voyage et conflit

Encore un appel à communication : Travel and conflict in the Medieval and Early Modern world, colloque qui se tiendra à l’Université de Bangor du 3 au 5 septembre 2015. Il est coorganisé par l’Université d’Aberystwith.

L’argumentaire est le suivant :

The meeting points between travel, mobility, and conflict are numerous. Travel can be a conflictual experience; in medieval Europe, movement may be perceived as being restricted to travel motivated by the exigencies of piety, pillage, or trade. It would however be too easy to suggest a clear binary between a medieval state of stasis and the more leisurely travel and exploration in the early modern period. Until relatively recently, domestic travel and voyages to the wider world remained dangerous undertakings.  Utopian fiction and travel writing are two genres that have been closely aligned by scholars who recognise how these genres reshape medieval discourses on the ideal state for an early modern audience. Weary travellers arrive at geographically unspecified places comprising ideal societies, but these ideal societies occupy a liminal space between fiction and reality: these spaces are ultimately unattainable due to the imprecision and prevarication present in the narrative.  This draws to focus tensions within documenting imaginary travel and the material world.  Far from being a site of concord, they become spaces of conflict. Travel – whether it is real or imagined, or if it has been implemented for public or private purposes – can be obstructed by conflicts; it remains often restricted and always bitterly debated.

This interdisciplinary conference brings together scholars working in the fields of medieval and early modern studies to interrogate the relationship between travel and conflict. Topics might include (but are not limited to) the following:

  • Travel in times of war and conflict
  • Restricted travel
  • Forbidden travel
  • Exile and travel
  • Colonial encounters
  • Piracy
  • Travel, subterfuge and deceit
  • Conflict of body and mind in travel
  • Travel, religion and conversion
  • Conflicting readings of travelogues
  • Debates on travel
  • Liminal spaces
  • Utopian/Dystopian travel
  • Travel and synaesthesia
  • Vagrancy
  • Matter, materiality and the unreal
  • Travel as a violent act
  • Remembering and forgetting travel
  • Conflict between topography and spatial movement
  • Conflict between mapped space and inhabited space
  • Language communication and miscommunication
  • Pilgrimage or Crusade
  • Migration and persecution

Les propositions doivent être envoyées avant le 25 janvier 2015 à travelandconflict@gmail.com.

Toutes les informations se trouvent .

Ceuta et les origines de l’expansion européenne

Un autre appel à communication se place dans la commémoration de la prise de Ceuta par les Portugais en 1415, considérée comme le point de départ des grandes découvertes et de l’expansion outre-mer portugaise et plus largement européenne.

Le congrès Les origines de l’expansion européenne. Ceuta 1415 se tiendra à Ceuta du 1er au 3 octobre 2015. Il est organisé par l’Instituto de estudios Ceuties.

Grabado

L’appel à communication, ainsi que le calendrier et les informations pratiques se trouvent, en espagnol, ici. La date limite pour envoyer les propositions est fixée au 21 février 2015. Le formulaire de proposition est disponible en ligne.

Pour des informations (moins complètes) en français, qui sera aussi, avec l’anglais et le portugais, langue du congrès, voir ici.

Mer Baltique et Méditerranée

Un autre appel à communication vient d’être lancé pour un atelier franco-allemand pour jeunes chercheurs, qui se tiendra à Montpellier (Université Paul Valéry, Montpellier 3) les 15 et 16 mai 2015.

Il porte le titre : La cartographie de l´espace : les voyageurs de la mer Baltique et de la Méditerranée du Moyen Âge au 19ème siècle.

Le texte complet de l’appel à communication se trouve ici.

Les propositions sont à envoyer avant le 15 février 2015 à Burghart Schmidt (burghart.schmidt@univdmontp3.fr).

 

« Place and space in the Medieval world »

Un appel à communication pour un colloque organisé à l’université de York, du 29 au 31 mai 2015, sur le thème des perceptions de l’espace au Moyen Âge.

Detail of a miniature of Christine and the Sibyl standing in a sphere of the cosmos, with the moon, sun and stars surrounding, in 'Le chemin de long estude'.

L’argumentaire de cet appel, aussi disponible en pdf, est le suivant:

‘Space’ and ‘Place’ are terms that have had a ‘renaissance’ within medieval scholarship in recent decades, becoming increasingly employed to describe the cultural and intellectual landscape of the Middle Ages. However, despite the widely recognised importance of these terms, of late, various factions of scholars have begun to debate whether one has primacy over the other in terms of its agency and usefulness in determining how we conceptualise and discuss the medieval world. While taking into account these vagaries, this conference will extend the conversation surrounding these terms and ideas, considering the extant visual and textual sources alongside the contemporary scholarly discussions of this milieu.

Ideas of space and place as applied to the Medieval are flexible and pervasive, affecting discussions such as those of cultural agency and development. These ideas are inseparable from discussions of human geographies, of local landscapes, of inscribing human agency upon the earth, of intellectual engagement with architectural spaces and structures, and of cultural identities, as well with the visual objects, artefacts and texts produced in this period. The perception, use, and representation of space and place can be seen as an essential dimension of medieval life – all of which create inter-relational ideas that often serve to present one place (or space) while allowing the imagining of others. This conference considers the possible theoretical and conceptual approaches to space and place in their widest contexts, through examining written, archaeological, pictorial, architectural, geographical, cartographical and liturgical material in order to shed new light on the uses, understandings, and transformations of space and place in the Middle Ages and to investigate the ‘the spatial turn’ in the pre-modern world, asking; where were they then and where are we now?

We invite abstracts up to 250 words to be submitted by the 15th of January 2015 which deal with the broad theme of ‘Place and Space’ in the medieval world as addressed in ArtHistory, History, Literature, Archaeology, Museology, Theology, Philosophy and other related disciplines.

To submit proposals please send by email to Heidi Stoner & Meg Boulton at place.and.space.2015@gmail.com

NB: sur le site www.miniaturaitaliana.com, qui relaie l’information, la date limite pour envoyer une proposition est indiquée comme étant le 15 février.