Archives mensuelles : février 2016

Séminaire Mappa mundi

Je vous avais annoncé dans un article précédent la tenue d’un séminaire sur la mappemonde d’Albi, organisé au LAMOP à Paris, dont on peut retrouver le programme ici.

Les résumés des deux premières séances ont été mis en ligne :

La troisième et dernière séance, intitulée « Le monde vu depuis Albi: centre et périphérie », aura lieu le 18 mars 2016 et comportera les interventions suivantes:

  • Bruno Dumézil : La Septimanie et la conception du Barbaricum au VIIIe siècle
  • Charles Ducène : La Mappa d’Albi et la cartographie arabe
  • Emmanuelle Vagnon et Sandrine Victor : synthèses et conclusions

 

Manuscrits pour les voyageurs

La 43e Saint Louis Conference on Manuscript studies, organisée par la Vatican Film Library à Saint Louis University (Saint Louis, Missouri, Etats-Unis d’Amérique) du 14 au 15 octobre 2016, lance un appel à communication pour plusieurs sessions, dont une sur le thème suivant :

Manuscripts for Travelers: Directions, Descriptions, and Maps

This session focuses on manuscripts of travel and accounts of places and geographies intended for practical use: perhaps as guidance for a journey; descriptions of topography and marvels, or as travel accounts of pilgrimage, mission, exploration, and commercial or diplomatic expeditions. They could constitute itineraries, guidebooks, narratives, surveys, chorographies, or practical maps such as city plans, local maps, or portolan charts. We invite papers that examine any of these aspects of manuscripts associated with travel, with particular attention to their production, illustration and decoration, use, transmission, or preservation.

L’ensemble de l’appel peut se lire ici.
Les propositions doivent être envoyées avant le 15 mars 2016, via le formulaire en ligne.

Histoire monde, jeux d’échelles et espaces connectés

Le 47e congrès de la SHMESP (Société des historiens médiévistes de l’enseignement supérieur public) se tiendra à Arras du 26 au 29 mai 2016, sur le thème Histoire monde, jeux d’échelles et espaces connectés.

L’argumentaire a été présenté ici, lors de l’appel à communications.

Voici le programme de ce congrès :

JEUDI 26 MAI (Université d’Artois, Bât. K, Amphithéâtre Sys)
Accueil des participants et ouverture du congrès
Assemblée générale

Jérôme BASCHET (EHESS), Rapport introductif

Espaces de circulation, lieux de connexion (I)
Marc SUTTOR (Université d’Artois), Jeux d’échelles et espaces connectés, méthodologie pour une histoire connectée des fleuves et des rivières.
Dan Ioan MURESAN (Université de Rouen), Empires à cheval. Ressources hippiques et logiques de domination spatiale au Moyen Âge.

VENDREDI 27 MAI (Université d’Artois, Bât. K, Amphithéâtre Sys )

MATINÉE
Espaces de circulation, lieux de connexion (II)
Dominique BARTHÉLEMY (Université Paris-Sorbonne / EPHE), La chevalerie occidentale confrontée à d’autres élites guerrières (XIe-XIIIe siècle).
Alban GAUTIER (Université du Littoral-Côte d’Opale), La voie du Nord. Les mondes nordiques comme terrain de rencontre et de circulation des idées religieuses dans les siècles centraux du Moyen Âge.
Vannina MARCHI VAN CAUWELAERT (Université de Corse), Pour une histoire de la Méditerranée vue des îles. Approche comparée de la Corse, de la Sardaigne et de la Sicile au bas Moyen Âge.
Yassir BENHIMA (Université Paris 3 Sorbonne-Nouvelle), Pour une approche globale des migrations nomades dans l’Islam médiéval : processus migratoires et recompositions sociales.

Échelles, frontières et réseaux (I)
Éva COLLET (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Frontière arabo-byzantine et échelles spatiales : acteurs, réseaux et territoires des confins (VIIe-XIe siècle)

APRÈS-MIDI
Échelles, frontières et réseaux (II)
David BRAMOULLÉ (Université Toulouse-Jean Jaurès), Pouvoir urbain et réseaux commerciaux interconfessionnels dans les territoires fatimides : l’exemple de Tyr, Tripoli et Aden à travers la documentation de la Geniza (XIe-XIIe siècle).
Ingrid HOUSSAYE MICHIENZI (Université Paris Diderot-Paris 7), Marchands florentins et trafics caravaniers : une connexion à travers les négociants juifs dans la Méditerranée du XVe siècl.

Circulation des savoirs et des techniques
Paul BERTRAND (Université Catholique de Louvain), L’uniformisation de la culture écrite au XIIIe siècle : les rouages de l’« européanisation » de l’Occident médiéval.
Yann DEJUGNAT (Université Bordeaux-Montaigne), La rihla, une pratique lettrée au cœur de la mondialisation islamique.
Thierry KOUAMÉ (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Construction et réception des modèles universitaires dans l’Occident médiéval. Pour une histoire connectée des universités.
Michael DEPRETER (Université Libre de Bruxelles) et Christophe Masson (Université de Liège), L’artillerie à poudre entre Military Revolution, déterminisme technique et échanges transnationaux (v. 1350-1500).

SAMEDI 28 MAI (Université d’Artois, Bât. K, Amphithéâtre Sys)

MATINÉE
Voir et décrire le monde
Wilfrid TANNOUS (Université de Strasbourg), Des hommes et des cartes. Les marins de Majorque dans la première moitié du XIVe siècle, une mobilité ultramarine à l’origine de la cartographie majorquine ?
Klaus OSCHEMA (Université de Heilberg), Trouver l’Europe en Asie ? Expériences et réactions des auteurs latins aux contacts avec le monde extra-européen (XIIIe siècle).
Alain PROVOST (Université d’Artois), Frontières et seuils dans le Devisement du monde.
Christophe MANEUVRIER (Université de Caen-Basse Normandie), « L’intention de monseigneur de Bethencourt est d’ouvrir le chemin du fleuve de l’or ». Autour du rêve africain de Jean de Béthencourt.
Nathalie BOULOUX (Université de Tours), Comment penser les découvertes géographiques à la charnière des XVe et XVIe siècles : le monde vu par les humanistes vénitiens.

APRÈS-MIDI
Les horizons du monde
Romain LEFEBVRE (Université d’Artois), Le Royaume de Xi Xia (1038-1227) et ses empereurs : pratiques culturelles et rituelles.
Dominique BARBE (Université de Nouvelle-Calédonie), Un espace connecté au Moyen Âge : l’océan Pacifique.
Éric VALLET (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), L’océan Indien vers 1300 : tout un « monde ».

Table-ronde, « Enseigner l’histoire du monde », avec D. Barbe, P. Bertrand, G. Bührer-Thierry, J.-L. Fray, É. Lecuppre-Desjardins, R. Lefebvre, D. Muresan.

Toutes les informations pratiques (programme, inscriptions) se trouvent sur le site de la SHMESP.

« Otherness »

C’est sous le thème de l’altéritéotherness – que sera placé en 2017 l’International Medieval Congress de Leeds (3-6 juillet).

Voici l’appel à communication que l’on trouve sur le site de l’IMC :

The IMC provides an interdisciplinary forum for the discussion of all aspects of Medieval Studies. Paper and session proposals on any topic related to the Middle Ages are welcome. However, every year, the IMC chooses a special thematic strand which – for 2017 – is ‘Otherness’. This focus has been chosen for its wide application across all centuries and regions and its impact on all disciplines devoted to this epoch.

‘Others’ can be found everywhere: outside one’s own community (from foreigners to non-human monsters) and inside it (for example, religious and social minorities, or individual newcomers in towns, villages, or at court). One could encounter the ‘Others’ while travelling, in writing, reading and thinking about them, by assessing and judging them, by ‘feelings’ ranging from curiosity to contempt, and behaviour towards them which, in turn, can lead to integration or exclusion, friendship or hostility, and support or persecution.

The demarcation of the ‘Self’ from ‘Others’ applies to all areas of life, to concepts of thinking and mentalité as well as to social ‘reality’, social intercourse and transmission of knowledge and opinions. Forms and concepts of the ‘Other’, and attitudes towards ‘Others’, imply and reveal concepts of ‘Self’, self-awareness and identity, whether expressed explicitly or implicitly. There is no ‘Other’ without ‘Self’. A classification as ‘Others’ results from a comparison with oneself and one’s own identity groups. Thus, attitudes towards ‘Others’ oscillate between admiring and detesting, and invite questioning into when the ‘Other’ becomes the ‘Strange’.

Continuer la lecture